QuickTools
Notre site est actuellement en cours de maintenance, merci de votre compréhension
08 févr. 2017

L'hygiène du linge

La qualité, tout en douceur !
Le Groupe PLG considère que l’hygiène du linge doit relever de pratiques professionnelles sûres : propreté, assainissement, décontamination et finitions soignées sont des gages de qualité pour un accueil où il fait bon se nicher en toute sérénité...

La douceur de la sérénité

Si les fabricants de lessive misent sur les fragrances et la douceur, ce n’est pas un hasard ! Un linge frais, fleurant bon le propre, éveille immédiatement des sensations de pureté et d’harmonie, comme une sorte de maîtrise de tout ce qui pourrait déraper. C’est rassurant. Des draps, des nappes, du linge de toilette ou des uniformes professionnels immaculés inspirent la fiabilité et valorisent la qualité de l’accueil. A contrario, un linge qui semble mal entretenu impacte simultanément la confiance à l’égard des autres services et prestations. Franchement, qui accepterait de bonne grâce de se glisser entre des draps défraîchis dans un établissement de soin ou d’hôtellerie ? Qu’il soit d’un blanc éclatant ou, au contraire, paré de couleurs pimpantes, le linge contribue véritablement à l’image de marque d’un établissement recevant du public. Souriez, vous êtes serein !

La propreté en toute sécurité

Mais au-delà des sensations de netteté, c’est aussi de contamination dont il est question : les draps, nappes, blouses, serviettes sont des vecteurs faciles de transmissions des germes. D’où l’importance d’un tri soigné et d’une collecte efficace en amont, ainsi qu’une rotation rapide du linge, pour en limiter notoirement les effets. La méthode RABC (le pendant de la méthode HACCP en restauration collective), qui est détaillée dans la norme NF EN 14065 intitulée " Textiles traités en blanchisserie — Système de maîtrise de la biocontamination ", souligne qu’une grande partie de la maîtrise de l’hygiène du linge se situe hors de la lingerie. Cette méthode spécifiquement adaptée à l’hygiène du linge implique de bonnes pratiques professionnelles, destinées à assurer continuellement la qualité microbiologique des textiles traités.

La qualité, vous en rêvez !

Justement, une étude réalisée en 2009 par Coach Omnium pour le compte du Comité pour la Modernisation de l'Hôtellerie Française insiste très clairement sur la qualité du linge et de la propreté de manière générale comme un point incontournable de progression pour satisfaire une clientèle de plus en plus attentive à sa santé : " l’hôtel de demain sera propre, sain et "écolonomique". [Il] respectera la nature, le développement durable, sera écologique et propre. La guerre à l'asthme, aux acariens, aux maladies transmissibles, à la saleté sera de mieux en mieux gagnée (...) ". Tout un enjeu, donc, pour les établissements accueillant du public et qui veulent tenir compte des critères sélectifs de bien-être auxquels leurs clients sont aujourd’hui de plus en plus sensibles.

Une bonne hygiène du linge assure la qualité microbiologique des textiles traités, inspire la fiabilité et valorise la qualité de l’accueil.