QuickTools
Notre site est actuellement en cours de maintenance, merci de votre compréhension
19 janv. 2021

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire

Ensemble, agissons au quotidien pour rendre notre planète plus propre !
Focus sur les interdictions au 1er janvier 2021

Transformer notre système en profondeur

La loi vise à transformer notre économie linéaire, produire, consommer, jeter, en une économie circulaire.

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, dite loi AGEC, a été adoptée le 10 février 2020. Elle a pour objectif d'accélérer le changement de modèle de production et de consommation afin de limiter les déchets et préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat.

Elle est construite autour de 5 grands axes se déclinant par des actions tous secteurs confondus :

  • sortir du plastique jetable
  • mieux informer le consommateur
  • réduire le gaspillage et lutter pour le réemploi solidaire
  • agir contre l’obsolescence programmée
  • mieux produire

La loi demande donc une transformation des modes de production en profondeur, avec un impact fort sur les activités : constitution de filières de recyclage plastique, expérimentation de dispositifs de consignes de tri, interdiction d’incinération des produits invendus, création d’une filière pollueur-payeur pour le secteur du BTP d’ici 2022, affichage de bonus-malus sur les produits… sont autant de mesures rompant avec un modèle d’économie linéaire.

Elle fixe de nouveaux objectifs pour les années à venir.

Selon une étude parue dans le National Geographic, 91% des déchets plastiques dans le monde ne sont pas recyclés. Sans action contre la dégradation de la planète, d’ici 2050, nos océans contiendront plus de déchets plastiques que de poissons.

Sortir du plastique jetable

La fin des emballages en plastique à usage unique est prévue d’ici 2040.

Pour y parvenir, des objectifs de réduction, de réutilisation et de réemploi et de recyclage seront fixés par décret pour la période 2021-2025 puis tous les 5 ans jusqu'en 2040.

Au 1er janvier 2021, une série de mesures est entrée en vigueur encadrée par le décret n°2020-1828 du 31 décembre 2020 relatif à l’interdiction de certains produits en plastique à usage unique.

  • Interdiction des pailles (à l’exception de celles destinées à être utilisées à des fins médicales), couverts jetables (hormis les couverts utilisés dans les établissements pénitentiaires, les établissements de santé et dans le transport aérien, ferroviaire et maritime et les ustensiles de dosage de produits non alimentaires), touillettes, couvercles des gobelets à emporter, boîtes en polystyrène expansé (type boîtes à kebab), piques à steak, tiges pour ballons, confettis en plastique et tous les objets en plastique oxodégradable. Déploiement de dispositifs de vrac, obligeant les vendeurs à accepter les contenants apportés par le consommateur.
  • Interdiction de distribuer gratuitement des bouteilles en plastique dans les entreprises, sauf si elles ne sont pas desservies par un réseau d’eau potable.


La fin progressive de tous les emballages en plastique à usage unique se fera jusqu'en 2040. La loi prévoit également de tendre vers l’objectif de 100 % de plastique recyclé d’ici 2025.