QuickTools
04 févr. 2019

DÉSINFECTION DES MAINS

Le gel hydroalcoolique plébiscité
L’hygiène des mains est l’affaire de tous, quel que soit votre secteur d’activité, elle est une priorité pour éviter la propagation des bactéries. Pour une hygiène des mains irréprochable, le gel hydroalcoolique est votre solution afin d’assurer une désinfection optimale en un seul geste.

DÉSINFECTION DES MAINS : LE GEL HYDROALCOOLIQUE PLÉBISCITÉ

Les mains sont le premier vecteur de contamination par les virus et les bactéries : une main héberge en moyenne 150 germes différents, généralement au niveau des ongles. Une évidence dont le grand public n’a pris conscience qu’en 2009, lors de la propagation de la grippe H1N1 au niveau mondial. La pandémie a conduit les autorités sanitaires à renforcer les précautions d’hygiène pour contrôler la progression du virus. Comme pour la plupart des maladies infectieuses, la meilleure prévention consiste à se laver les mains plusieurs fois par jour, au savon ou avec des solutions hydroalcooliques.

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) avait profité de l’épisode de grippe pour rappeler les règles de base : il est indispensable de se laver systématiquement les mains en sortant des toilettes, avant de passer à table ou de préparer un repas, mais aussi après avoir éternué, toussé ou s’être mouché, après avoir pris les transports en commun ou avoir touché des animaux.

Autant de situations où le gel hydroalcoolique s’impose comme une solution infaillible et pratique, surtout en l’absence de lavabo à proximité. Résultat : depuis la grippe H1N1, les ventes explosent auprès des professionnels et du grand public.

Car la désinfection des mains est l’affaire de tous : par exemple, les barres de métro ou de bus pullulent de germes : on y trouve des virus comme celui de la grippe qui peut rester sur la peau jusqu'à cinq heures faute de désinfection, ou encore le rotavirus, à l’origine des gastro-entérites. A noter que le rotavirus peut survivre sur une barre jusqu’à 60 jours !

Conscientes du risque de contamination de leurs collaborateurs lors de l’utilisation des transports en commun, de nombreuses grandes entreprises ont désormais installé des distributeurs degel hydroalcoolique dans les ascenseurs ou les couloirs des bureaux. 

Une désinfection 100% efficace

Le gel hydroalcoolique est composé d’alcool, d’antiseptique et d’un émollient pour éviter l’assèchement de la peau. Il permet de détruire 100% des bactéries, champignons et virus en seulement 30 secondes de friction, contre 1 minute 30 pour un lavage classique au savon. Hypoallergénique, il est mieux toléré que les autres méthodes de désinfection des mains.

Dans le milieu médical, le gel hydroalcoolique est devenu la référence en termes d'hygiène des mains pour prévenir les infections associées aux soins, sachant que 80% des maladies infectieuses sont transmises par le toucher. Son utilisation s’est d’ailleurs généralisée dans les blocs opératoires, en remplacement ou en complément du lavage chirurgical.

L’usage du gel hydroalcoolique est même recommandé par l’OMS dans le cadre du plan de lutte contre les infections nosocomiales, alors que de nouveaux agents pathogènes apparaissent sans cesse. Aujourd’hui, près d’un million et demi de personnes dans le monde souffrent d’infections contractées à l’hôpital. 

L’importance de l’hygiène en cuisine

Autres secteurs où la désinfection des mains est vitale : l’industrie agroalimentaire et la restauration collective. 63% des Français déclarent se laver les mains systématiquement avant de faire la cuisine. Les mains peuvent transmettre des pathogènes comme le norovirus, vecteur principal des gastro-entérites ou des bactéries comme la salmonelle, notamment après un passage aux toilettes. Pendant la préparation, les professionnels touchent en effet des surfaces variées. Résultats : les aliments ou les ustensiles risquent d’être rapidement contaminés.

Respecter les normes d’hygiène en cuisine revient donc à préserver la santé du consommateur. Il est important de se laver les mains non seulement avant de préparer un repas, mais aussi après avoir manipulé des aliments crus (viandes et légumes). La présence de gel hydroalcoolique dans la zone de préparation aide à respecter cette routine de lavage des mains très stricte.

Une journée mondiale dédiée au lavage des mains

Signe de l’importance de ce geste, on célèbre la journée mondiale du lavage des mains chaque 15 octobre dans plus de 80 pays depuis dix ans. Objectif : sensibiliser enfants, adultes et professionnels sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains. Il s’agit avant tout de rappeler que ce réflexe essentiel peut sauver des vies, en particulier dans les pays en voie de développement : c’est là que les taux de lavage des mains sont les plus faibles. Dans le monde, les maladies diarrhéiques sont la troisième cause de décès parmi les enfants de moins de 5 ans, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’amélioration de l’assainissement de l’eau ainsi qu’une meilleure hygiène permettrait d’éviter chaque année 842 000 décès imputables aux maladies diarrhéique, toujours selon l’OMS.